Présentation générale

L'équipe "Lutheries - Acoustique - Musique" (LAM) de l'Institut Jean le Rond d'Alembert développe des recherches scientifique sur la musique et ses instruments. Nos travaux portent en particulier sur l’interaction entre le musicien et son instrument, l’acoustique des salles et l'acoustique virtuelle, les nouvelles lutheries et les instruments numériques, la perception sonore et musicale, la voix et la bioacoustique. Il sont ancrés principalement dans les sciences pour l’ingénieur (physique, acoustique, traitement du signal, informatique, robotique) en dialogue avec les sciences humaines (linguistique, musicologie) et les sciences de la vie (psychologie cognitive, sciences du mouvement).

L'acoustique, un mot crée par Sauveur au début du 18ème siècle, traite de la physique du son. L'acoustique musicale a eu traditionnellement pour objet l’étude du fonctionnement des instruments de musique, artefacts technologiques et culturels qui, sous une apparence relativement simple, concrétisent l’aboutissement d’un savoir empirique ayant atteint un haut niveau d’expertise. C’est dans l’interaction musicien-instrument que sont produits des sons complexes suscitant des écoutes culturellement investies, où le phénomène acoustique est instauré comme musique, bruit ou parole. En effet, dans l'écoute de la musique, l’être humain ne se préoccupe pas de mesure, mais d’identification, d’évaluation, et d’appréciation qualitative.

C'est pourquoi l'acoustique musicale s’intéresse à la qualité sonore, de la génération des sons à leur perception. L’analyse des phénomènes sonores et de leurs qualités passe aussi par l’enregistrement, la reproduction, la conservation et l'indexation des documents sonores, et c’est tout naturellement que ces technologies font l’objet de recherches qui s’inscrivent dans le domaine de l'acoustique musicale, là encore relevant à la fois, comme objets techniques, des sciences de l’ingénieur comme des sciences de la culture.


Ainsi, même sans considérer les caractéristiques proprement artistiques, l’acoustique musicale suppose de prendre en compte des approches issues de divers domaines disciplinaires, tant au sein des sciences physiques que des sciences humaines (aéroacoustique, études des phénomènes vibratoires, propriétés mécaniques et acoustiques des matériaux composites, acoustique architecturale, électroacoustique, traitement du signal, psychoacoustique, psychologie cognitive et linguistique).

Chacun des trois grand thèmes sous lesquels sont regroupées les recherches du LAM se définit en outre par la diversité des contributions disciplinaires dans l’analyse d’objets d'études spécifiques :

  • les instruments, ou sources sonores « primaires », pour le thème instruments et voix  
  • la catégorisation et l'émergence du sens pour le thème perception et cognition  
  • le son en tant que tel et la notion de « sources virtuelles », pour le thème techniques audio.

Cette approche, pluridisciplinaire et originale, permet seule d’obtenir des résultats scientifiquement fondés et des développements applicatifs trouvant des débouchés industriels et commerciaux.